Le député-maire de Forbach découvre le bilinguisme à 4 mois des législatives

Lors de la traditionnelle cérémonie des vœux de la municipalité de Forbach qui s’est tenue fin janvier, le député-maire, Laurent Kalinowski, qui ne se représente pas aux législatives de juin prochain et a choisi de conserver son mandat de maire (qu’il ne pourrait plus cumuler avec celui de député, loi sur le cumul des mandats oblige) a annoncé qu’il voulait favoriser le bilinguisme et l’apprentissage de l’allemand pour les jeunes Forbachois. La Sarre manque de bras mais pour y trouver du travail, il faut parler l’allemand… Continuer la lecture

IMG_3912Mon désir, ma volonté
Personne ne peut les réfuter
C’est ma réalité :
Elles sont libres, les pensées !

« Die Gedanken sind frei » (Les pensées sont libres), chanson de 1810 sur la liberté d’opinion, symbole de la résistance à l’oppression.

Des privilèges d’un autre âge et des inégalités indécentes

1789_ August 4_ Abolition of Feudal PrivilegesDans la nuit du 4 août 1789, l’Assemblée nationale constituante, abolissait les droits féodaux et les privilèges. Aujourd’hui, le Parlement français, miné par des partis mafieux, défend les privilèges de quelques uns qui s’enrichissent aux dépens de la majorité des Français, ruinent le pays et creusent sa dette depuis 70 ans.

Législatives 2017: sortez les députés incompétents et mafieux !

Une nouvelle taxe pour une réforme ratée

400_Logo2_taxe_richertPhilippe Richert, président (Les Républicains) du « Grand-Est » et de l’ARF (Assemblée des régions de France) a obtenu du pouvoir central l’instauration d’une taxe de 600 millions € au profit des régions qui héritent de nouvelles compétences. Une taxe qui touchera les ménages et les entreprises et constitue un flagrant démenti des économies promises lors de la réforme territoriale. Une pétition contre cette taxe a déjà recueilli 26 000 signatures

906385_382209011970437_6447294397280659091_o

Inéligibilité pour corruption: les députés Les Républicains sont contre !

CkadDK6WUAA243-.jpg largeLe 8 juin, l’Assemblée nationale examinait dans le projet de loi sur la transparence de la vie publique une disposition prévoyant une peine d’inéligibilité automatique contre un élu condamné pour corruption, les députés de droite ont proposé sans succès un amendement visant à protéger leurs amis politiques comme le multirécidiviste Patrick Balkany.

Les députés mosellans (Les Républicains) Denis JacquatCéleste Lett, Alain Marty et Marie-Jo Zimmermann ont voté en faveur de cet amendement. Mosellans voulez-vous vraiment être encore représentés à partir de 2017 par des députés favorables à la protection des élus corrompus?